Urbanloop : Un nouveau transport urbain

Un nouveau mode de transport urbain et péri-urbain est en train de voir le jour du côté de Nancy.
Le prototype de cette capsule futuriste, autonome et électrique conçue par des étudiants ingénieurs, a tenu ses promesses et battu un record du monde: c’est le moyen de transport le moins énergivore au kilomètre avec un coût inférieur à un centime d’euro.
L’urbanloop, c’est son nom, pourrait ainsi voir le jour d’ici 2024

Nancy : la navette autonome Urbanloop devient le transport le plus propre et économique au monde | LCI (Cliquez sur l’image ci dessus pour en savoir plus)

Né sous l’impulsion de Lorraine INP dans le cadre d’un projet étudiant à l’École nationale supérieure d’électricité et de mécanique de Nancy (ENSEM), Urbanloop réunit aujourd’hui huit écoles d’ingénieurs :  l’École nationale supérieure d’électricité et de mécanique de Nancy (ENSEM), l’École nationale supérieure des mines de NancyTélécom NancyÉcole nationale supérieure de géologie (ENSG), l’École Nationale d’Ingénieurs de Metz (ENIM), l’École supérieure d’ingénieurs des travaux de la construction de Metz (ESITC), l’École nationale supérieure en génie des systèmes et de l’innovation (ENSGSI) et Polytech Nancy.

Urbanloop, des essais en taille réelle pour le transport urbain du futur – YouTube (Cliquez sur l’image ci-dessus pour accéder à la vidéo.

Ce projet, qui se veut rentable et durable, a pour objectif de décongestionner la circulation en deviant sur ses voies une partie du trafic routier.
Il appartient à la catégorie des PRT (personal rapid transit), c’est-à-dire un système de transport de point à point sans attente, sans arrêt intermédiaire ni correspondance, et réunit plusieurs acteurs académiques de l’Université de Lorraine en collaboration avec la ville de Nancy et la Métropole du Grand Nancy.

Il faut s’imaginer un mini-tramway équipé de deux sièges qui se font face, pas de pilote, deux portes coulissantes en Plexiglas qui se ferment (pour l’instant à l’aide d’un simple élastique), le tout installé sur une boucle de rails en acier, alimentés en électricité. Cette petite navette futuriste peut aller jusqu’à 60 km/h – ce qui lui a permis le vendredi 28 mai 2021, de battre un record : elle est le transport le moins consommateur d’énergie au monde. En chiffres, cela représente une consommation de 0,05 kWh par kilomètre, pour un coût estimé à 0,47 centime d’euros.

Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/UrbanLoop ; https://start.lesechos.fr/innovations-startups/tech-futur/on-a-teste-pour-vous-urbanloop-le-transport-en-commun-du-futur-1319546

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.